Comment se préparer à un accouchement déclenché par tampon ?

En France, environ 20% des grossesses se terminent par un accouchement déclenché. Il existe de nombreuses façons de déclencher un accouchement. Mais pourquoi s’orienter vers les tampons et comment s’y préparer ?

Femme enceinte endurant une échographie

Qu’est-ce qu’un déclenchement par tampons

Le déclenchement de l’accouchement est par tampons est une procédure médicale qui vise à provoquer l’accouchement. Il est réalisé par un sage-femme ou un médecin, lorsque l’équipe obstétricale considère qu’il est nécessaire pour la santé de la mère et de l’enfant de déclencher le travail.

Concrètement, il s’agit d’insérer dans le vagin de la femme enceinte un tampon médical imbibé de gel de prostaglandines, une molécule qui favorise l’apparition de contractions utérines et initie le travail. Les effets attendus peuvent prendre du temps à arriver mais on constate dans la plupart des cas une recrudescence des contractions (en termes de fréquence et d’intensité) quelques heures après l’insertion.

Pourquoi déclencher l’accouchement ?

Il y existe de nombreuses raisons médicales qui justifient l’intervention d’un outil de déclenchement de l’accouchement.

Les tampons peuvent être utilisés si la femme ne sent pas de contractions après 37 semaines de grossesse ou si elle n’est pas encore prête pour accoucher après 41 semaines de grossesse. Il peut également être utilisé si la naissance est considérée comme urgente ou si il existe des préoccupations quant à la santé du bébé ou de la mère.

Il est donc logiquement prescrit quand la grossesse dépasse le terme initialement prévu ou quand les examens cliniques qui précèdent de peu le terme soulignent des résultats en dégradation.

Il peut s’agir de :

  • Résultats anormaux de tests de monitorage fœtal (comme le test non-stress)
  • Infection intra-utérine
  • Retard de croissance intra-utérine (développement anormal du placenta)
  • Rupture prématurée des membranes
  • Diabète gestationnel ou hypertension élevée

Ainsi que toute autre atteinte qui pourrait mettre la mère ou le bébé en danger.

Les autres méthodes de déclenchement

Les tampons ne représentent pas la majorité des cas de déclenchement de grossesse. On compte notamment le décollement des membranes ou l’utilisation d’ocytocine, qui favorisent eux aussi les contractions utérines.

La rupture artificielle des membranes implique l’insertion d’un instrument spécial pour percer la poche amniotique qui entoure le bébé afin de libérer un liquide qui provoque des contractions utérines.

L’ocytocine est quant à elle directement injectée sous forme de perfusion dans le bras de la femme enceinte.

En général, on fait appel au déclenchement par tampons quand le décollement des membranes ne provoque pas l’accouchement ou qu’il est trop douloureux.

Il s’agit aussi d’une méthode moins invasive (et beaucoup mieux acceptée) pour la femme enceinte que le stripping ou le forceps.

https://www.youtube.com/watch?v=QBXXxv-u35M
Crédits : Léamour

Les risques associés à l’accouchement déclenché par tampon

Le déclenchement d’accouchement par le biais de gel de prostaglandines peut cependant entraîner certaines complications pour la mère et le bébé qu’il est bon de connaître à l’avance.

Pour la mère

  • Surstimulation de l’utérus : l’utilisation de tampons peut provoquer des contractions d’une intensité accrue
  • Troubles intestinaux : chez certaines femmes, les molécules de prostaglandines peuvent aussi résulter en l’apparition de troubles gastriques d’intensité variable.
  • Inconfort vaginal
  • Céphalées et nausées

À noter : le déclenchement par tampons est déconseillé chez les femmes ayant déjà subi une césarienne.

Pour le bébé

  • Risque d’hypoxie fœtale (manque d’oxygène chez le bébé) : elle a pour conséquence une augmentation du rythme cardiaque du bébé et un stress fœtal. Dans certains cas, le bébé aura besoin d’une assistance respiratoire immédiatement après la naissance. Une hypoxie prolongée peut aussi causer de lésions cérébrales chez le nouveau-né.

Stéphanie

Je m'appelle Stéphanie, et je suis passionnée par la maternité. Je fais de mon mieux pour aider les futures mamans à traverser leurs moments les plus délicats avec grâce et force. Avec un peu plus de 10 ans d'expérience en pédiatrie doublée à mon expérience de maman, je m'efforce d'accompagner au mieux les futures et nouvelles maman dans cette nouvelle étape de leur vie.

Vous aimerez aussi...